La lettre santé environnement n°7 est parue !

publié le 28 mai 2021 (modifié le 8 juin 2021)

La commission environnement-santé du SPPPY est heureuse de vous présenter le septième numéro de sa lettre d’information en santé-environnement dans l’agglomération grenobloise consacré à la biodiversité.

Cette lettre a pour objectif d’aborder périodiquement les thématiques liées à l’environnement et la santé, afin de mettre en avant des initiatives locales dans ce domaine et de partager les retours d’expérience. Elle s’inscrit pleinement dans les objectifs de territorialisation de l’action du Plan Régional Santé Environnement 3.

Elle est le fruit du travail d’un Comité éditorial, constitué de l’Association des Maires de l’Isère, de l’Agence Régionale de la Santé, d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil de développement du Grésivaudan, de la Chambre d’Agriculture, de l’association Civipole, de la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais, de la DREAL, de FNE Isère, de Grenoble-Alpes Métropole, de Météo France, de l’association SERA, de la Ville de Grenoble et de la Ville de Meylan, que nous remercions sincèrement pour leurs articles très intéressants et détaillés.

Ce septième numéro consacré à la biodiversité établit un lien étroit avec la santé et l’environnement.

Biodiversité et environnement :
La manière dont nous concevons l’environnement a une influence directe sur la biodiversité qui nous entoure. Le code de l’environnement cherche donc à protéger cette biodiversité, ou du moins à en limiter les atteintes. Les enjeux de conservation des habitats naturels, des espèces animales ou végétales y sont abordés dans le livre IV. Puisque la Biodiversité, au titre de la « faune », la « flore » et des « milieux naturels » occupe une place majeure dans le droit de l’environnement, et que celui-ci est guidé par le principe du « droit à vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé », alors ces 3 notions apparaissent comme indissociables.

Biodiversité et santé :
La crise sanitaire a mis en lumière ces interactions étroites entre faune sauvage, perte de biodiversité et santé publique. L’approche One Health (une seule santé) promeut une gestion intégrée de la santé de l’environnement, de la santé animale et de la santé humaine. Elle nécessite la prise en compte de la santé par les politiques environnementales et la prise en compte de la biodiversité dans les politiques de la santé. C’est cette approche que prône notamment le dernier rapport de l’IPBES dans son rapport de 2020 sur la biodiversité et les pandémies. Face aux limites des approches conventionnelles sur les maladies infectieuses, une approche cohérente, globale et préventive de protection de la santé humaine apparaît en effet comme moins coûteuse, plus écologique et surtout plus efficace.

La lettre est disponible en téléchargement ici.

N’hésitez pas à nous faire part de vos retours et commentaires, ou suggestions pour le prochain numéro et à nous demander des exemplaires papier le cas échéant !


Télécharger :